Jean Paul Gaultier fait ses adieux à la Haute Couture

Rédigé par PASCALE ~ Consultant digital & éditorial • - Aucun commentaire

Les adieux somptueux de Jean Paul Gaultier à son activité de Haute Couture

Comment dominer l'actualité de la fashion week parisienne ? En faisant ses adieux bien sûr ! Retour sur 50 ans de carrière de Jean Paul Gaultier.

Jean Paul Gaultier quitte la Haute Couture

"Ce sera mon dernier défilé". Le créateur de mode Jean Paul Gaultier tire sa révérence et quitte la haute couture, comme il l'avait fait précédemment pour le prêt à porter. Au delà du coup médiatique, cette défection est portée par une désillusion et une fatigue certaine. Celle imposée par les diktats du marché. Trop de collections à sortir, trop vite pour un prêt à porter dominé par les grandes enseignes de vêtements. "Le monde du prêt-à-porter a profondément changé. Les contraintes commerciales et le rythme sans cesse accéléré des collections ne donnent plus ni la liberté ni le temps indispensable au ressourcement et à l'innovation"

Jean Paul Gaultier célèbre la Bretagne

Trop de rigidité aussi pour faire partie du secteur très fermé de la Haute Couture (dont il est pourtant membre permanent). Une trop grande abondance d'image dans une société devenue "instagrammable", un discours qui se perd jusqu'à en devenir inaudible : "L’époque est tout entière tournée vers l’image de soi, trop. Il y a trop de tout dans cette époque. Trop de vêtements, trop d’images, trop de propositions, jusqu’à annuler leur intérêt. Il y a trop d’informations aussi, par exemple sur ces chaînes en continu qui traitent d’un sujet tout en affichant un titre en bas, en haut… Mon cerveau ne peut pas".

La maison de Couture Jean Paul Gaultier continuera d'exister

Cela dit, même si son créateur s'en dissocie, la maison de couture Jean Paul Gaultier va continuer d'exister. On se demande un peu comment c'est possible tant le nom est associé à son style : "J'ai fait une espèce de concept de comment ça continuera mais ce n'est plus moi qui fera la collection. J'aurai un regard pour les choix…".

Être libre, le credo du créateur

Or Jean Paul Gaultier est un créateur. En tant que tel, il veut être libre. Autant que la Couture, il aime le spectacle, il veut être libre de s'exprimer. Il le dit lui même : Sortir une collection "capsule" apporte plus de notoriété en termes d'image qu'une pléthore de collections par an. Et certainement plus de satisfaction à un créateur. Car Jean Paul Gaultier aime s'amuser et créer. Et entend continuer à le faire.

À la retraite, Jean Paul Gaultier ?

"Ça faisait quelques temps que j'y pensais. Faudrait bien un jour que ça arrive, non ? Et bien voilà !" Mais pour autant, pas question d'aller buller sous les tropiques. Même si Jean Paul Gaultier est resté très évasif sur ses projets, une chose est sûre, il n'arrêtera pas de créer "sinon je meurs ! "  et sait entretenir le mystère "Gaultier Couture va continuer, j'ai un nouveau concept. Je raconterai tout ça, tous les petits secrets, mais ça va continuer…". Parmi les pronostics (qui vont bon train) deux projets émergent :

  • la création d'une maison de retraite "Notre société exclut les personnes âgées. J'aimerais ouvrir un établissement pour elles à Saint-Jean-de-Luz, au Pays basque, ou à Palm Springs, en Californie. Mes pensionnaires seraient d'anciens artistes et chanteurs, et on ferait des spectacles !"
  • la création de costumes de scène. Comme Lacroix l'a fait avant lui, et après s'être "amusé comme un fou" aux Folies Bergères avec son Fashion Freak Show "un rêve de gosse".

Toujours autour du spectacle, je dis ça… (NDLR) Un projet à la (dé)mesure de son talent artistique.

Le label Haute Couture, un statut aux critères très stricts

On le sait peu parmi le grand public, mais n'est pas maison de Haute Couture qui veut. Contrairement aux collections prêt-à-porter, qui donnent lieu à des fashion weeks aux quatre coins du monde (New York, Londres, Milan…), le statut de Haute Couture n'existe qu'à Paris. La Haute Couture est une appellation protégée par la loi et attribuée par la Fédération française de Haute Couture, qui, chaque année, établit une liste des entreprises dignes d'appartenir à ce cercle très fermé aux conditions d'admission drastiques : 
  • les créations doivent être réalisées à la main et dans les ateliers de la maison de couture, composée de minimum 20 personnes,
  • les maisons de Haute Couture doivent défiler deux fois par an et proposer au minimum 25 modèles à chaque passage,
  • les maisons doivent être inscrites sur le calendrier officiel des collections Couture depuis au moins 4 ans et être parrainées par une autre maison de couture.
Figurer dans le calendrier officiel de la Haute Couture, permet à beaucoup de créateurs d'obtenir une crédibilité et un prestige mondialement reconnus. Mais le label Haute Couture est éphémère. Il est attribué pour une année seulement et la maison de couture doit représenter sa candidature chaque année.

Jean Paul Gaultier est membre de la Fédération, aux côtés de John Galliano, Agnès B, Emanuel Ungaro, Issey Miyake, Kenzo, Stella MCCartney, Vivienne Westwood…

Pascale Varenne, conseil en communication et transition numérique

Consultante en communication éditoriale, rédactrice web & SEO, photo-reporter évènementiel, prête-plume, coach numérique, slasheuse de la plume et du clavier, votre rédactrice exerce ses talents rédactionnels et son expertise en communication digitale auprès des petites entreprises, des entrepreneurs indépendants, des créateurs et des particuliers désireux de maîtriser les outils numériques et optimiser leur visibilité sur Internet.

pascale-varenne.fr Contact

Postez un message

Quelle est la quatrième lettre du mot cjodyl ?